Devoirs du Directeur Général

Directeur général, l'Ambassadeur Ahmet Üzümcü (à droite) et l'ambassadeur canadien James Lambert lors de la cérémonie de signature de contribution volontaire du Canada à l'OIAC en Avril 2012.

Le Directeur général est nommé pour quatre ans par la Conférence sur recommandation du Conseil,. Son mandat ne peut être renouvelé qu’une seule fois. Le Directeur général actuel, 

S.E. M. Ahmet Üzümcü a été nommé Directeur général de l'OIAC en décembre 2009 par la quatorzième session de la Conférence des États parties à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques et a pris ses fonctions le 25 juillet 2010.

Le Directeur général rend compte à la Conférence et au Conseil de la nomination des membres du personnel ainsi que de l'organisation et du fonctionnement du Secrétariat technique. Dans l'exercice de ses fonctions, le Directeur général (comme les autres membres du personnel) ne demande ni ne reçoit d'instructions d'aucun gouvernement ni d'aucune autre source extérieure à l'Organisation. Il s'abstient de tout acte qui puisse nuire à son statut de fonctionnaire international relevant uniquement de la Conférence et du Conseil.

Le Directeur général est le point de contact officiel entre le Secrétariat, la Conférence et le Conseil. Il peut assister de droit à leurs sessions et réunions et aussi, avec l'approbation du président de ces organes, y faire des déclarations écrites ou verbales. Le Directeur général supervise aussi l'appui administratif et technique fourni à la Conférence et au Conseil. À cet égard, c'est lui qui établit l'ordre du jour provisoire des sessions et réunions de ces deux organes et il veille à ce que chaque question portée à leur attention ou dont l'inscription à leur ordre du jour est proposée, fasse l'objet d'une documentation appropriée.

Le Directeur général a des responsabilités particulières pour ce qui a trait à l'application du régime de vérification prescrit dans la Convention. Il doit établir des rapports périodiques destinés au Conseil et à la Conférence sur les activités de vérification et sur le degré de mise en oeuvre de l'ensemble de la Convention. Il établit les mandats de toutes les inspections, et il a des responsabilités expresses dans la conduite des inspections par mise en demeure et des enquêtes sur les allégations d'emploi d'armes chimiques.

Parmi d'autres domaines qui relèvent du Directeur général, figurent le régime de confidentialité de l'OIAC, le traitement des échantillons et la désignation des inspecteurs. Il est aussi chargé de l'organisation et du fonctionnement du Conseil scientifique consultatif, qui examine l'évolution dans les domaines de la science et de la technologie qui présente de l’intérêt direct pour la Convention.